News N. 61/114   23/02/2017

Micro-entreprises : de Chennai à Dakar

Sujatha, mère de deux adolescents – dont un en situation de handicap – vit à Chennai, Inde du Sud. Depuis son mariage, elle s’est entièrement consacrée à sa famille, laquelle est assiégée de part et d’autre par les difficultés financières et les mauvais sorts du destin…

Aujourd’hui, avec le soutien de la Fondation, son fils, Roshan, a remis ses rêves sur pied;  sa fille, Jenifer, prépare son avenir en suivant une formation universitaire. Soulagée ainsi de sa charge familiale, Sujatha a décidé de démarrer une activité génératrice de revenues pour renforcer les finances de son foyer. Avec l’aide de la Fondation, elle a alors suivi une formation en couture, sa passion de toujours, s’est trouvé un local, l’a aménagé avec goût et y a installé son atelier de rêves. Tout est prêt maintenant pour donner le coup d’envoi à sa nouvelle activité. Ce qui lui manque en moyens, elle le compense par son indomptable volonté.

Maurice, chauffeur de voiture et rêveur à ses heures, vivait des petits boulots qu’il alignait bon gré mal gré. D’agent de sécurité au vendeur, en passant par mécanicien d’automobile, il a vite fait le tour de son Dakar natal pour voir sa vie stagner dans une insatisfaction permanente. Plus d’une fois, il a songé à la traversée de la Méditerranée pour courir après les chimères que, en vain, des dizaines de ses proches ont essayé de suivre…

Un beau jour de l’été 2015, sur le chantier d’un centre de soins dédiés aux enfants, Maurice a croisé le chemin Madame Maria Elena Cuomo. Comme il y a 4 ans à Chennai face à l’histoire de Sujatha et de son fils, la Présidente de la Fondation a été sensible encore une fois à l’histoire du jeune homme et à ses rêves qui, comme les vagues sur les récifs de la pointe des Almadies, venaient disparaître en se heurtant à la réalité.

Un an plus tard, Maurice est riche de volonté. Il chevauche comme un champion sa voiture pour conduire ses clients d’un bout à l’autre de la capitale qu’il connaît par coeur pour l’avoir arpenté toute sa jeunesse. La deuxième voiture de sa petite entreprise est devenue le gagne-pain d’un acolyte fidèle. Après une journée de travail, les deux échouent dans leur petite agences : Authentik Business. Située au plein coeur de Sacré coeur, ce nouveau quartier d’affaires qui monte — comme ses innombrables nouvelles tours que l’on ne compte plus — la petite agence fait la fierté des deux jeunes hommes reconvertis en entrepreneurs.

Sujatha de Chennai et Maurice de Dakar, deux vies qui n’ont rien en commun — si non cette impérieuse volonté de défier leur statu quo — sont aujourd’hui lancés sur une même voie de l’optimisme, propulsés par la Fondation qui leur donne les moyens de mener la danse de leur vie.